© Sylvain Prunenec
Début : 17 h 00  |  End : 17 h 30
21 Mai 2019
1
Entrée libre

Danse: 48ème parallèle - Chorégraphies pour longues distances - Un projet de Sylvain Prunenec

21 Mai 2019
1
Entrée libre

Sylvain Prunenec sera le mardi 21 Mai à 17h00 à l'Odeonplatz à Munich pour une performance dansée d'environ 30 minutes dans le cadre de son projet "48ème parallèle - Chorégraphies pour longues distances".

Le 29 avril 2019, le danseur Sylvain Prunenec s’engage dans une traversée du continent eurasien durant cinq mois - du Finistère, à l’ouest de la France, à l’île de Sakhaline en Russie extrême orientale - par des moyens terrestres : en bus, en train, mais aussi à pied.  

Le 48ème parallèle, qui relie, à travers le continent, la pointe du Raz (qui signifie fort courant) à Тихая (qui signifie calme, silencieuse), sert de ligne guide à cette traversée. Suivre rigoureusement cette ligne de bout en bout du continent eurasien est impossible, certaines frontières étatiques ou naturelles ne le permettent pas. 

Autour de la ligne, la progression se fait par contournements, sinuosités, dérivations. Au cours de cette traversée, des danses sont présentées aux habitants, aux passants, lors de haltes dans des villes, des villages, sur des places ou dans des jardins publics.

Ce sont des danses courtes, de 4 à 7 minutes, accompagnées par le son de deux métronomes. Plusieurs sont composées avant le départ mais d’autres se composent en cours de voyage. Elles sont le moyen, le lieu de la rencontre avec les habitants. De manière abstraite, elles évoquent les multiples états traversés par le danseur au cours de ses pérégrinations : de la légèreté du sentiment de liberté à la nervosité d’un corps trop entravé. 

Dans les moments de la traversée qui se font à pied, d’autres types de mises en jeu du corps sont explorées par le danseur : la marche bien sûr, mais aussi des activités liées aux paysages, aux reliefs et à la nature rencontrés : l’ascension laborieuse d’une pente humide, la progression difficile dans un fouillis de ronce, ou la course effrénée dans le dévalement d’une colline…

Sur certains segments de ce parcours, Sylvain Prunenec est rejoint par des collaborateurs vidéastes : Sophie Laly et François Roman. Une correspondance s’établit avec Julie Perrin, chercheuse en danse à l’Université Paris VIII, spécialiste de la chorégraphie située (Danse et Paysage). Les traces collectées pendant le voyage (sons, images photographiques ou vidéos, écrits) serviront de matériaux à une future performance, récit d’expérience d’un individu qui tenterait de se situer dans le monde, tout en étant pourtant en perpétuel mouvement, en constant déplacement.

Inspiré par différentes lectures, notamment celles d’Eloge des voyages insensés de Vassili Golovanof et Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson,  ce projet est envisagé comme une aventure. 48ème parallèle se fonde sur une aspiration à l’inconnu et à la recherche d’une liberté. Il reconnait son caractère empirique, fantasque et déterminé. 

Trajet 

Saint-Guénolé - Quimper - Lorient - Brains-sur-Gée (point de rencontre avec le méridien de Greenwich) - Colmar - Freiburg im Breisgau - VillingenSchwenningen - Munich - Vienne - Bratislava - Banská Bystrica - Lviv - Kiev - Dnipro - Odessa - Patoumi - Tbilissi - Bakou - Astrakhan - Volgograd - Saratov - Samara - Oufa - Tcheliabinsk - Iekaterinbourg - Omsk - Novossibirsk - Irkoutsk - Oulan Bator - Oulan Oude - Tchita - Khabarovsk - Khomsomolsk-sur-l’Amour - Vanino - Kholmsk - Ioujno Sakhalinsk Vladivostok Biographie Sylvain Prunenec, danseur et chorégraphe, Fondateur de l’Association du 48 qu’il co-dirige avec Dominique Brun. Il a été interprète pour Odile Duboc, Dominique Bagouet, Trisha Brown, Boris Charmatz, Christian Rizzo, Deborah Hay, Olivia Grandville, Fanny de Chaillé, Julie Nioche, Dominique Brun.  Depuis 1995, au sein de l’association du 48, Sylvain Prunenec crée ses propres pièces. Ces créations l’amènent à collaborer avec des artistes divers : le poète Anne-James Chaton, l’écrivain Mathieu Riboulet, les plasticiens Clédat & Petitpierre, le vocaliste-improvisateur Phil Minton, le metteur en scène Éric Didry, le compositeur Sébastien Roux…  Parmi ses créations, on peut citer : Gare ! un solo sur les thèmes de l’amour, de la pulsion criminelle et de l’extase sexuelle, 2011 ; Le cas Gage ou les aventures de Phineas en Amérique, 2012 ; Vos jours et vos heures, inspirée du roman Les vagues de Virginia Woolf, 2015 ; Zugunruhe, état d’agitation avant la migration, 2017. 

Biographie

Sylvain Prunenec, danseur et chorégraphe, Fondateur de l’Association du 48 qu’il co-dirige avec Dominique Brun. Il a été interprète pour Odile Duboc, Dominique Bagouet, Trisha Brown, Boris Charmatz, Christian Rizzo, Deborah Hay, Olivia Grandville, Fanny de Chaillé, Julie Nioche, Dominique Brun.  Depuis 1995, au sein de l’association du 48, Sylvain Prunenec crée ses propres pièces. Ces créations l’amènent à collaborer avec des artistes divers : le poète Anne-James Chaton, l’écrivain Mathieu Riboulet, les plasticiens Clédat & Petitpierre, le vocaliste-improvisateur Phil Minton, le metteur en scène Éric Didry, le compositeur Sébastien Roux…  Parmi ses créations, on peut citer : Gare ! un solo sur les thèmes de l’amour, de la pulsion criminelle et de l’extase sexuelle, 2011 ; Le cas Gage ou les aventures de Phineas en Amérique, 2012 ; Vos jours et vos heures, inspirée du roman Les vagues de Virginia Woolf, 2015 ; Zugunruhe, état d’agitation avant la migration, 2017. 

Dispositif

La performance est réalisée la plupart du temps dans l'espace public sans communication préalable, mais elle peut aussi trouver sa place dans le cadre d’une programmation hors scène de théâtre (hall de médiathèque, lieu d’exposition, jardin…). L’espace nécessaire pour la danse est un carré de 5 mètres de côté, environ, sur un sol plan (béton, carrelage, bois, scène, terre battue...). Pas de pelouse , de gravier ou sol meuble... Deux métronomes accompagnent la danse, ils ne sont à priori pas amplifiés. Les spectateurs sont debout ou assis en arc de cercle devant l’espace de danse. La performance dure 30 mn.