© Sujet Verlag / Sandrine Roudeix

Doan Bui en tournée

L'auteure Doan Bui est en tournée en Allemagne en janvier 2018.

Dates:

25.01: Institut français de Düsseldorf

26.01: Institut français de Cologne

28.01: Institut français de Brême

29.01: Institut français d'Erfurt

L'auteure
Doan Bui a reçu en 2016 le Prix de la porte dorée pour son roman autobiographique "Le silence de mon père" (L'Iconoclaste, 2016), dans lequel la journaliste (Le Nouvel Observateur) retrace l'histoire de sa famille dans les rues de Hanoï. D'origine vietnamienne, elle est née et a grandi au Mans. En 2013, elle a reçu le Prix Albert-Londres pour son article "Les fantômes du fleuve", où elle parle des migrants qui tentent de passer de la Turquie à la Grèce pour entrer en Europe.

L'oeuvre
Peut-on vraiment connaître quelqu'un ?
Le père de Doan, jeune femme d'origine vietnamienne qui a grandi en France, est victime d'une attaque cérébrale et a perdu la parole. Il vit désormais drapé dans le silence, ne prononçant plus que des "O" et des "A". Doan réalise alors qu’elle ne sait rien de lui, de son passé, de ses origines. Mais il est trop tard à présent pour trouver des réponses à ses questions.
Ironie fatale : elle, journaliste dont le métier est de poser des questions, elle, qui a interviewé des migrants venus de tous horizons, n'a jamais interrogé son propre père. Elle ne sait rien de l'histoire de sa famille, qui a fui le Vietnam.
Dans sa famille, c'est la règle : on garde le silence.

La traduction allemande du Silence de mon père, Das Schweigen meines Vaters, est parue en janvier 2018 chez  Sujet Verlag - traduction de Philippe Wellnitz.