Le Bonjour du Tour

Des adolescents allemands rendent hommage à la langue française et au cyclisme à travers un projet artistique.

Le dimanche 2 juillet 2017, sur la deuxième étape du Tour de France entre Düsseldorf et Liège, trois performances étaient visibles au bord de la piste. 

 

 

Une performance particulièrement impressionnante a été offerte par les élèves de la Lore-Lorentz-Schule de Düsseldorf, avec l’aide de l’artiste paysagiste français Pierre Duc. Là même où la première dépouille de l’homme de Neandertal a été retrouvée, les jeunes ont réalisé un portrait de près de 1500 m², visible à l’aide d’une perspective aérienne. Pas moins de 500 kg de foin, 4 m³ de copeaux et 3 m³ d’écorce, ainsi que du calcaire, des brouettes, des pelles et des râteaux ont été utilisés. L’artiste a fait exclusivement usage de matériaux naturels.

L’œuvre représentait un Homme de Neandertal avec un casque de vélo et une bulle de texte dans laquelle était inscrite : « Ich bin Neandertaler. Et en plus, je parle français ! » (Je suis un Homme de Neandertal). Grâce à cette performance, la particularité de ce site archéologique a été mise en valeur.  Outre cela, l’œuvre, renvoyant à notre origine commune et à nos valeurs, créait également un lien avec l’époque actuelle, en symbolisant la passion pour le cyclisme aussi bien que l’affinité de la région avec la France.

 

 Image : Photographie aérienne prise à 150m de hauteur -  28 juin 2017 

 

Au delà de la coopération avec l’artiste Pierre Duc, des élèves de Würselen et Korschenbroich ont réalisé deux autres œuvres également observables grâce à une perspective aérienne :

Etant visibles durant la rediffusion de l’étape du Tour de France du 2 juillet, les trois actions artistiques ont ainsi été vues par des téléspectateurs dans les quatre coins du monde. L’évènement a été diffusé dans plus de 190 pays et a donc représenté pour la région et ses habitants une opportunité unique de se présenter au grand public.
Avec le « Grand Départ » à Düsseldorf, le Tour de France a, cette année, mis en lumière plusieurs villes du sud-ouest de la Rhénanie -du- Nord-Westphalie.

Le projet a été coordonné et soutenu par l’Ambassade de France/Institut français Deutschland en coopération avec l’organisme Franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ). A l’organisation ont également pris part le Musée Neandertal, la Lore-Lorentz-Schule et l’école professionnelle Neandertal, le cercle Franco-allemand de Düsseldorf et l’écurie Liethen à Mettmann.

Faits et chiffres :
200 élèves
6 lycées
500 kg de foin
4 m³ de copeaux