La Semaine du film français de Berlin

LA 19ÈME ÉDITION DE LA SEMAINE DU FILM FRANÇAIS DE BERLIN SE TIENT DU 27 NOVEMBRE AU 4 DÉCEMBRE 2019.

Pour clôturer l'année en beauté, Berlin est le foyer du cinéma français durant une semaine unique qui se déroule au mois de novembre, destinée à promouvoir la richesse et la diversité du cinéma. Pour l'édition de 2019 qui s'est déroulée du 27 novembre au 4 décembre, 40 films ont été projetés à travers la ville, accompagnés d’une vingtaine d’invités : 17 avant-premières, 6 films en exclusivité, 10 films du patrimoine Gaumont, 4 films issus de pays francophones, des programmes pour enfants, etc. Il s’agit donc d’une occasion inédite de les découvrir sur grand écran !

La 19ème édition s'est ouverte avec le premier long métrage de Ladj Ly, Les Misérables, un film coup de poing et magnifique, grand prix du jury au dernier festival de Cannes et candidat de la France pour les Oscars. Puis ont suivi des films comme Hors normes d’Éric Toledano et Olivier Nakache avec Reta Kateb et Vincent Kassel, admirable film sur le vivre ensemble et notre rapport à la différence, la comédie amère Les Bonnes Intentions de Gilles Legrand avec Agnès Jaoui sur la difficulté d’aider les autres correctement, l’étonnant et lumineux long métrage d’une des perles du cinéma français Bruno Dumont Jeanne sur le procès de la jeune résistante spirituelle face à des clercs bornés et intraitables.

La francophonie était à l’honneur à travers le thriller haletant et extrêmement maîtrisé Duelles du Belge Olivier Masset-Depasse, le documentaire intimiste Entre mer et Mur de la Québécoise Catherine Veaux-Logeat, Duga, production burkinabée drôlissime et haute en couleurs des réalisateurs Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani et le remarquable et captivant premier film du Sénégalais Mamadou Dia Baamum Nafi qui a remporté deux prix au festival du film de Locarno : prix du meilleur premier long métrage et Léopard d’or de la section Cinéastes du présent.

Quelques classiques du cinéma français ainsi que des productions plus récentes issues du catalogue Gaumont ont été projetés au Kino Arsenal (entre autres Lancelot du Lac, Zazie dans le métro, Loulou) pour parfaire cette sélection. Le chef d’œuvre de Maurice Pialat À nos amours a été projeté en partenariat avec la plateforme VOD La Cinetek. Enfin, le festival a donné à la série Les Sauvages de Rebecca Zlotowski et Sabri Louatah l’occasion de quitter le petit écran  pour le grand, lors de deux projections exclusives et gratuites à Berlin. Sans oublier des comédies jeunesses inédites comme La Vie scolaire de Grand Corps Malade et  Mehdi Idir, énorme succès en France en exclusivité, Raoul Taburin, une adaptation poétique et drôle de la bande dessinée de Sempé et Les Malheurs de Sophie, adapté par Christophe Honoré.

La magnifique exposition « Gaumont : depuis que le cinéma existe », accessible gratuitement dans la galerie de l’Institut français Berlin, accompagnait le festival.

Dans le cadre du Arte Kino festival le documentaire Chanson triste, sur l’accueil d’un migrant par une jeune chanteuse lyrique, a été projeté gratuitement lors de cette édition.

De nombreux artistes étaient présents:

  • Le co-scénariste Giordano Gederlini et les acteurs Djebril Zonga et Almamy Kanouté, pour Les Misérables
  • Le réalisateur Eric Toledano ainsi que les acteurs Vincent Cassel et Reda Kateb pour Hors normes
  • Les actrices Pauline Serieys et Angèle Metzger pour 100 kilos d’étoiles
  • La réalisatrice Claire Burger pour C’est ça l’amour
  • La réalisatrice Louise Narboni pour Chanson triste
  • Le réalisateur Cédric Le Gallo pour Les Crevettes pailletées
  • Le réalisateur Stéphane Batut pour Vif-argent
  • Le réalisateur Gilles Legrand pour Les Bonnes Intentions
  • Le réalisateur Cédric Klapisch pour Deux moi
  •  

Pour en savoir plus sur le programme, rendez-vous sur le site du festival : www.franzoesische-filmwoche.de 

Ou sur nos réseaux sociaux :

Facebook: www.facebook.com/franzoesische.filmwoche
Twitter: https://twitter.com/IF_FilmMedien
Instagram: www.instagram.com/if_filmmedien