de fr

Activités

Les cinq questions

Objectif : Déblocage

Nombre de participants : minimum 20

Déroulement : Chaque participant reçoit une fiche bilingue sur laquelle sont écrites cinq consignes : Trouvez quelqu’un qui (par ex.) : > connaît bien l’OFAJ > porte des chaussettes en laine > a un chat > a déjà participé à une rencontre franco-allemande > à qui il est arrivé quelque chose de particulier aujourd’hui

Les participants se promènent dans la salle et posent ces questions à un maximum de personnes, en notant les noms des personnes interrogées (ne pas poser plus de trois questions à la même personne). En plénum, l’animateur repose ensuite les questions et c’est aux participants de donner les réponses qu’ils ont obtenues.

Les activités d’animation linguistique dédramatisent la communication linguistique et permettent aux jeunes du surmonter facilement les barrières face à la langue du partenaire. L’animation linguistique est une méthode ludique qui stimule la communication, qui permet aux participants de prendre confiance en eux de surmonter leur « blocage » et qui renforce la motivation à apprendre une autre langue et culture. Plus d’informations et de matériel pédagogique ici : www.ofaj.org/soutien-pedagog...

Avant-arrière

Objectifs : Déblocage Dynamique de groupe Acquisition linguistique

Nombre de participants : à partir de 10

Matériel : Une balle

Déroulement : Le meneur de jeu prépare une affiche sur laquelle sont inscrits dans les deux langues les termes suivants : avant – arrière – à gauche – à droite (vor – zurück – links – rechts), puis les fait répéter à tous les participants qui sont debout en cercle. Ensuite, une personne commence : elle dit l’un des mots dans la langue du partenaire et tout le groupe doit faire en même temps un petit saut les pieds joints dans la direction indiquée (par exemple, vers la gauche). Elle lance la balle à une autre personne qui, à son tour, choisit un mot et ainsi de suite. Assez rapidement, le niveau de difficulté augmente : désormais, la personne doit dire par exemple trois directions. Il est aussi possible de mélanger les langues. Enfin, on peut introduire un élément de compétition : celui/celle qui se trompe dans ses sauts est éliminé(e).

Remarques : Cette activité doit être conduite avec une certaine rapidité. De la sorte, elle peut servir de gymnastique matinale. Elle permet également d’apprendre rapidement un vocabulaire d’orientation relativement simple.

Les activités d’animation linguistique dédramatisent la communication linguistique et permettent aux jeunes du surmonter facilement les barrières face à la langue du partenaire. L’animation linguistique est une méthode ludique qui stimule la communication, qui permet aux participants de prendre confiance en eux de surmonter leur « blocage » et qui renforce la motivation à apprendre une autre langue et culture. Plus d’informations et de matériel pédagogique ici :www.ofaj.org/soutien-pedagog...

L’associogramme

Objectifs : Acquisition linguistique Systématisation

Nombre de participants : minimum 8

Déroulement : Les participants sont assis en cercle. L’animateur lance un mot. Quels autres mots peut-on y associer ? Les participants donnent des mots qui leur viennent à l’esprit dans les deux langues. Pour expliquer le jeu, l’animateur aura préalablement donné un ou plusieurs exemples concrets (à l’oral ou par écrit au tableau). Exemple : La gare der Zug les vacances das Meer nager der Badeanzug...

Variante : Après avoir fixé les chaînes de mots à l’écrit, on peut approfondir les différents champs lexicaux qui en découlent (ne pas oublier les traductions), afin de faire un travail de systématisation.

Matériel : Affiches A1, feutres, cahiers de notes…

Remarque : On peut faire appel à la créativité des jeunes pour que les « chaînes de mots », ces associations, puissent être dessinées, peintes ou regroupées sous forme de calligrammes.

Les activités d’animation linguistique dédramatisent la communication linguistique et permettent aux jeunes du surmonter facilement les barrières face à la langue du partenaire. L’animation linguistique est une méthode ludique qui stimule la communication, qui permet aux participants de prendre confiance en eux de surmonter leur « blocage » et qui renforce la motivation à apprendre une autre langue et culture. Plus d’informations et de matériel pédagogique ici : www.ofaj.org/soutien-pedagog...

À vos chiffres !

Objectif : Déblocage

Nombre de participants : minimum 10

Déroulement : Former deux équipes binationales. Chaque équipe se met en file indienne l’une en face de l’autre. Un chiffre (ou un nombre) est montré au dernier participant de chaque équipe, sans que les autres ne l’aperçoivent. Il va s’agir de se faire passer ce chiffre dans l’équipe, en l’écrivant (virtuellement) avec son doigt sur le dos de son coéquipier, et ainsi de suite jusqu’au premier participant en tête de la file indienne. Celui-ci doit alors dire à haute voix le chiffre passé de dos en dos, en français s’il est allemand, et en allemand s’il est français.

Variante : On peut former des équipes mononationales : pour faire un « France-Allemagne » qui met de l’ambiance et qui renforce le caractère compétitif de l’activité. Pour varier et augmenter la difficulté, on peut également faire passer des nombres à plusieurs chiffres, des lettres de l’alphabet ou des symboles (un soleil, un cœur…)

Les activités d’animation linguistique dédramatisent la communication linguistique et permettent aux jeunes du surmonter facilement les barrières face à la langue du partenaire. L’animation linguistique est une méthode ludique qui stimule la communication, qui permet aux participants de prendre confiance en eux de surmonter leur « blocage » et qui renforce la motivation à apprendre une autre langue et culture. Plus d’informations et de matériel pédagogique ici : www.ofaj.org/soutien-pedagog...

Mots en musique

Public : 3.-4. Klasse
Durée : 5-10 minutes
Matériel : un dé en mousse, une chanson
Objectif : systématiser du vocabulaire thématique déjà connu.

« Je suis sûre que vous connaissez déjà beaucoup de mots en français… » A partir de là, laisser les élèves citer tous les mots qu´ils connaissent, comme ca leur vient (ils sont souvent très contents et fiers de montrer tout ce qu´ils savent). Ensuite on écrit au tableau six catégories, en se basant sur les mots cités précédemment. On aura certainement les animaux, la nourriture, les couleurs, l´école, la famille, peut-être les moyens de transports, les chiffres… On reprend les six catégories avec les élèves et on introduit le dé en mousse, en montrant les six faces et en les faisant correspondre à chacun des thèmes notés au tableau. On commence par lancer le dé, on donne un exemple : « 2, couleur, bleu ». Puis on explique qu´on va écouter une chanson et qu´en même temps on fait passer le dé en mousse de main en main. Au moment où l´animateur arrête la musique, il faut lancer le dé et dire le plus vite possible un mot de la catégorie correspondant au numéro.

Taboo

Public : à partir de la 7e classe, minimum 2 ou 3 ans de français
Durée : 20 minutes
Matériel : petits papiers-mots (voir liste exemple ci-dessous), sablier ou montre

Les élèves sont assis en cercle. Introduire l’activité en demandant s’ils connaissent le jeu « Taboo ». Après quelques hésitations, ils comprennent de quoi il s’agit. Leur dire qu’on va jouer à Taboo en français (suivent des exclamations du style « oh Gott, ohje, ach du Sch... »).

Former 2 groupes.Poser les papiers sur une chaise au milieu.
Expliquer les règles :On commence par le groupe n°1. La première personne se lève, vient tirer un papier et doit faire deviner le mot à son équipe en expliquant le mot (accompagner ces explications de gestes). Donner un exemple : pour faire deviner le mot « café », on peut dire « le thé et le .... ? ».
Si la personne ne connaît pas le mot, elle peut passer et en prendre un autre.Quand le groupe a trouvé le mot, la personne se rassoit et la suivante vient tirer un nouveau mot. Le groupe a 3 minutes en tout pour deviner le plus de mots possible, il faut donc aller vite !Puis c’est au tour du groupe n°2. Continuer jusqu’à ce que tout le monde soit passé au moins une fois.
A la fin, on compte un point par mot trouvé, l’équipe ayant le plus de point est gagnante.Variante plus facile :La personne qui fait deviner le mot a deux possibilités : soit expliquer avec des phrases, soit mimer le mot (utiliser l’expression « faire un pantomime », en général ils comprennent tout de suite).

Variante plus difficile :Chaque mot trouvé compte +2 points, chaque mot passé compte -1 point.

Liste de mots