© Philippe Gras
18 Avril
30 Juin 2018

Début : 09 h 00  |  End : 18 h 00
Entrée libre

Exposition „Au cœur de mai 68“

Institut Culturel Franco-Allemand, Doblerstraße 25, 72074 Tübingen
18 Avril
30 Juin 2018

Début : 09 h 00  |  End : 18 h 00
Entrée libre

Exposition de photos de Philippe Gras

Le photographe parisien Philippe Gras, décédé en 2007, est réputé pour avoir côtoyé et représenté l'univers de jazz à travers ses images. En Mai 1968, il commença à s'intéresser de plus près aux révoltes étudiantes parisiennes et à les rapporter dans ses images. Les photographies présentées ont refait surface des archives après sa mort. Ces dernières témoignent du talent esthétique inédit de Philippe Gras et vont être exposées pour la première fois.

Ces 43 images nous offrent un regard emphatique et distancié sur les évènements de mai 68.

Les horaires d'ouverture de l'exposition sont les suivants :

Mardi         14:00 - 18:30

Mercredi          10:00 - 12:00 et 14:00 - 18:30

Jeudi    14:00 - 18:30

Vendredi           12:00 - 16:00

Entrée libre à l'institut.

A propos du photographe:

Philippe Gras (* 1942 à Paris, ✝ 2007 à Paris) était un photographe qui s'est consacré à des genres artistiques ainsi qu'à des sujets variés. Il s'est autant intéressé aux concerts qu'à la mode ou encore aux évènements politiques. Ses photoreportages rappellent le style emblématique d'Henri Cartier Bresson. Ses prises de vues en noir et blanc sont très contrastées et montrent une certaine maitrise de composition visuelle et de techniques de cadrage qui s'accordent avec la période turbulente et créative de mai 68. Il ne se limita pas seulement à son travail de photographe, il participa également à quelques tournages de film.

Il étudia à l'école Estienne, école Supérieure des Arts Graphiques. Lors de son service militaire, il fut amené à rencontrer le futur ambassadeur français d'Hongrie puis d'Iran François Nicoullaud et se lia d'amitié avec lui. Philippe Gras est envoyé en Algérie et blessé à la fin de la guerre d'Algérie. Par la suite, il entame sa carrière de photographe de mode au studio de Georges Véron. Parallèlement, il se passionne pour le photoreportage.

Cet événement est en lien avec :

Mai 68, cinquante ans après