Notre-Dame du Nil Bild: DFF (Deutsches Filminstitut & Filmmuseum)

Découvrez la cinématographie du continent africain avec "Africa Alive"

01 septembre 2021 - 09 septembre 2021

Veranstaltungs-Infos

Du 1er au 9 septembre, le 27ème festival Africa Alive présente la cinématographie du continent africain avec des documentaires, des longs métrages et des courts métrages. Cette année, après plusieurs reports, le festival se déroulera exceptionnellement en septembre sous la forme d'un programme exclusivement consacré au cinéma. À l'occasion du dixième anniversaire du printemps arabe, l'accent est mis sur l'Afrique du Nord, où de nombreuses productions intéressantes ont été réalisées ces dernières années. Sur les vingt-trois films, douze sont des films français ou (partiellement) francophones au programme.

Plusieurs films du festival Africa Alive 2021 s’intéressent à la position des femmes dans une société patriarcale. NOURA'S DREAM de Hinde Boujamaa (Tunisie/FR/BG/Qatar 2020) et AYA DE YOPOUGON de Marguerite Abouet & Clément Oubreries (FR/Côte d'Ivoire 2013) montrent des femmes luttant pour plus d'autodétermination, contre la corruption et la violence domestique. AYA DE YOPOUGON est le seul film d'animation du festival et s'inspire de la série de bandes dessinées du même nom, qui a été nommée meilleure première œuvre par le Festival de la bande dessinée d'Angoulême en 2006.

Surmonter les traumatismes est également le thème de plusieurs productions projetées à Africa Alice cette année. LES EPOUVANTAILS (Tunisie/Maroc/LUX 2019), le nouveau film de Nouri Bouzid, porte sur les traumatismes des femmes déportées en Syrie. La Kenyane Beryl Magoko présente son documentaire très personnel IN SEARCH (DE 2018), qui, comme son premier long métrage THE CUT (projeté à Africa Alive en 2013), traite du sujet de la circoncision.

Depuis plusieurs années, le cinéma africain reflète la relation ambivalente entre l'Afrique et la Chine. Le film DAYS OF CANNIBALISM de Teboho Edkins (FR/NL/Afrique du Sud, 2020) montre les relations ambiguës entre les immigrants de Chine et les pasteurs d'Afrique. BLACK CHINA (DE 2019) d'Inigo Westmeier montre le côté opposé et met en scène plusieurs Africains cherchant fortune à Guanzhou, en Chine.

Le festival met également l'accent sur les récentes restaurations de classiques du cinéma africain. Parmi les résultats fascinants, les films francophones MUNA MOTO de Jean-Pierre Dikongué-Pipa (1975), l'un des premiers films camerounais à avoir remporté le premier prix du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (FESPACO) en 1976, LAAFI-TOUT VA BIEN (Burkina Faso 1991), une comédie douce-amère sur les petites corruptions du quotidien et MES VOISINS de Med Hondo (FR 1971), un fragment d'un vaste projet documentaire sur la politique parisienne de logement des travailleurs migrants.

Comme toujours, le festival du film aura lieu au DFF - Deutsches Filminstitut & Filmmuseum ( Schaumainkai 41, 60596 Frankfurt) et au Filmforum Höchst (Emmerich-Josef-Str. 46 a, 65929 Frankfurt Höchst).

Plus d'informations : https://www.africa-alive-festival.de/

Veuillez noter les informations suivantes :
Actuellement, l'admission au cinéma n'est possible que sur présentation d'une preuve négative : il faut présenter une preuve certifiée de guérison, la preuve d'un test quotidien certifié négatif (pas un autotest et ne datant pas de plus de 24 heures) ou d'une vaccination complète.
Vous trouverez ici un aperçu des stations de test rapide gratuites à proximité du DFF.
L'achat de billets en ligne est recommandé (sauf pour les détenteurs de la Kinocard).
Veuillez remplir et renvoyer le formulaire de contact prévu à cet effet. Il est également possible d'utiliser l'application d'avertissement LUCA ou Corona.
Les masques sont obligatoires dans toute la maison et dans la salle de cinéma jusqu'au siège ; les masques peuvent être retirés pendant la projection du film.
Le concept de protection et d'hygiène est disponible ici au format PDF.

01 septembre 2021 - 09 septembre 2021

Deutsches Filminstitut & Filmmuseum und Filmforum Höchst

Bild: